vendredi 23 septembre 2016

Disruption : après les business models, le tour de la DSI ?

Sur le site "Entreprises, Stratégies et Cultures Numériques" du Cigref, un billet introduit le 7ème symposium organisé par le Club des Pilotes de Processus et le Club Urba-EA, le 21 septembre 2016, à La Défense avec l'intitulé :

"Disrupter son business model, une rupture stratégique !" [1]

Pour que la DSI soit un levier effectif de cette disruption, il lui faudra notamment :
  1. se  concentrer sur les "outcomes" - liés à l'usage - et pas les "outputs", 
  2. trouver des modalités de management alternatives aux méthodes velléitaires de contrôle, 
  3. maitriser et combiner les processus de découverte et de déploiement itératifs de services numériques, 
  4. donner la priorité au maintien de la cohésion du système global sur l'ajout de fonctionnalités, 
  5. assurer une cohérence entre le temps court des équipes agiles et le temps long de la vision de la direction de l'entreprise [2].
Ne serait-ce pas là également une disruption, mais de la DSI ?




Dans l'affirmative, comment faire évoluer le plus rapidement possible la DSI pour répondre aux attentes de l'entreprise qui vise à disrupter son business model [3]?



[1] Billet du 15 septembre 2016, sur le site du Cigref
[2] Cette liste est une adaptation d'extraits du billet "Découverte et Déploiement continus de produits", Yves Caseau, 28 août 2016, sur le blog Architecture

Nominations 2014 et 2015

La pédagogie "Short MOOCs en Réseau" a été retenue par la plateforme d'innovation ouverte de l'association Pacte PME recherchant pour le compte d'une entreprise membre un outil innovant de transformation numérique des ressources humaines.

L'innovation frugale du "Personal MOOC" a été élue Trophée IT Innovation Forum 2015.